En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Obligation vaccinale, mise à disposition de doses de Pfizer, introduction des TROD dans le schéma vaccinal. Etat des lieux des dernières mesures…

Obligation vaccinale 

  • À partir du 15 septembre, les professionnels de santé devront être vaccinés ou justifier d’une 1ère injection pour être autorisés à exercer. Le Sniil n’était pourtant pas favorable à la seule vaccination des professionnels de santé et préférait une obligation, s’il devait y en avoir une, à tous les professionnels en contact avec du public, mais également aux personnes présentant des risques élevés de faire un covid grave.
  • Après le 15 octobre, les professionnels de santé non vaccinés s’exposeront à des sanctions pouvant aller jusqu’à l’interdiction d’exercer. Les modalités restent encore à ce jour à déterminer. Il semblerait que les contrôles soient réalisés par les ARS qui transmettront les dossiers au conseil de l’ordre.

Centres de vaccination : mise à disposition de doses de Pfizer

Le 16 juillet, un DGS-Urgent  a précisé les modalités d’accès aux flacons de doses de Pfizer non utilisés en centres de vaccination par les professionnels de santé libéraux habilités à commander sur le portail de télé-déclaration.

L’objectif est d’accroitre la couverture vaccinale des Français, notamment depuis l’élargissement du Pass Sanitaire. C’est un moyen de faciliter la vaccination  des 12 -17 ans mais également des patients exclus du dispositif actuel.

Le Moderna a été par ailleurs autorisé pour la tranche d’âge des 12/17 ans..

Autres informations utiles 

  • En cas d’infection au Covid-19 dans les 15 jours suivants la 1ère injection, la 2ème dose doit être administrée entre les 2ème et 6ème mois suivants.
  • En cas d’infection au Covid-19 au-delà des 15 jours suivants la 1ère injection de vaccin, le cycle vaccinal est considéré comme achevé.

Intégration des TROD sérologiques dans le schéma vaccinal 

Depuis le 16 juillet, les TROD sérologiques ont intégré le schéma vaccinal en parallèle de la 1ère dose. Objectif : détecter la présence ou non d’anticorps et réduire le schéma vaccinal à une dose.

Ce test doit être proposé, parallèlement à la primo-injection de vaccin, à l’ensemble des 12-55 ans immunocompétents, à l’exception de ceux disposant d’une preuve d’infection passée à la Covid-19.

Le TROD n’est pas obligatoire. Si le patient ne souhaite pas réaliser le test, il ne peut pas se voir refuser l’accès à la vaccination.

Pour en savoir plus, consulter la fiche TROD….

Pour tout savoir sur  les dispositions et les actes liés au Covid-19