En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Les élections URPS ont été marquées par une abstention record chez les professionnels de santé en général, et chez les infirmières et infirmiers libéraux plus particulièrement. En effet, un taux d’abstention de plus de 80,17% a été enregistré, soit une hausse de 3,46 points par rapport aux élections URPS de 2016.

Loin de nier son recul, le Sniil prend acte de cette désaffection du corps électoral. Il s’interroge sur le message que les infirmières et infirmiers libéraux ont ainsi voulu passer.

Il faut néanmoins souligner que le Sniil maintient sa place de 2e syndicat d’infirmier libéral de France et obtient la majorité absolue en nombre de sièges dans 4 régions.

Fidèle à ses valeurs lors de la campagne électorale, le Sniil maintient son engagement à travailler dans les régions ou il est majoritaire avec les autres organisations syndicales. Il restera également mobilisé et force de proposition au sein de toutes les URPS dans l’intérêt de la profession !

Le Sniil remercie l’ensemble des candidats et des militants qui se sont fortement impliqués tout au long de la campagne dans toutes les régions. Il remercie également l’ensemble des infirmières et des infirmiers libéraux qui lui ont fait confiance lors de ce scrutin.