En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Si les Idels s’adaptent sur le terrain pour contribuer à la vaccination de masse contre la Covid-19, les différentes instances quant à elles n’évoluent toujours pas sur la question de l’autonomie des infirmières et infirmiers à vacciner… Et ce malgré, les enjeux de la stratégie vaccinale dans les mois à venir. Retours sur la mobilisation du Sniil.

Suite aux recommandations de la Haute Autorité de Santé en date du 2 mars, le Ministère des Solidarités et de la Santé a publié le 4 mars un décret autorisant pharmaciens et sages-femmes à vacciner en toute autonomie, respectivement, au sein de leur officine ou de leur cabinet. Ces deux professions sont habilitées à réaliser l’entretien d’éligibilité à la vaccination, ainsi qu’à assurer la vaccination. Quant aux infirmières et infirmiers libéraux, ils ne sont habilités qu’à réaliser l’injection après qu’un médecin (ou pharmacien, ou sage-femme) ait réalisé l’entretien pré-vaccinal, reléguant notre profession au simple rôle d’exécutant.

Lors de la visioconférence hebdomadaire avec le Ministère le vendredi 5 mars en fin d’après-midi, le Sniil a à nouveau revendiqué le droit des IDEL à vacciner en toute autonomie. Face à l’immobilisme du Ministère, le Sniil a publié un communiqué de presse le lundi 8 mars au matin « Vaccination contre la Covid-19 : le Gouvernement pense-t-il pouvoir faire sans les infirmières et infirmiers libéraux ? »

Dès le 16 février dernier, le Sniil a pourtant interpellé en ce sens le Ministre des Solidarités et de la Santé dans un courrier, resté sans réponse. Le Sniil mobilise depuis ses réseaux (des instances représentant les professionnels de santé jusqu’aux associations des usagers) et enchaine les interventions dans la presse (Journal du Dimanche, France  TV Info…).Le Sniil a reçu à ce sujet le soutien de France Assos Santé.

Le Sniil est déterminé à faire rapidement bouger les lignes, quitte à appeler à les IDEL à faire « grève » de la vaccination !