En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Depuis le 20 janvier dernier, l’Assurance Maladie propose systématiquement lors de l’appel téléphonique aux patients positifs à la Covid-19, le principe d’une visite à domicile réalisée par un(e) infirmièr(e) libéral(e). Lors du Webinar organisé par le Sniil le 8 février pour ses adhérents, Thomas Fatome, Directeur Général de la CNAM, a dressé un bilan de ce dispositif…

En quoi consiste la visite domiciliaire sanitaire infirmière ?

Dans le cadre de la stratégie « tester-alerte-protéger », les infirmières et infirmiers libéraux sont ainsi amenés à accompagner les personnes testées positives à la Covid-19 dans l’organisation de leur isolement en :

  • réalisant un bilan sanitaire et social des personnes présentes,
  • expliquant l’importance de respecter un isolement de 7 jours ou 10 jours en cas de variant,
  • pratiquant des tests antigéniques ou PCR aux membres du foyers.

Si des difficultés sociales sont repérées, l’Idel peut contacter la CTAI (cellule territoriale d’appui à l’isolement), mise en place dans tous les départements (se rapprocher de sa CPAM pour obtenir les coordonnées).
Lors de cette visite l’Idel va également évaluer les risques potentiels en fonction de l’état de santé des membres du foyer, et si besoin contacter le médecin afin de voir avec lui la conduite à tenir.

Comment est rémunéré cet acte ?

  • La visite Domiciliaire Sanitaire Infirmière VDSI se facture en exo div 3 pour une prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie ;
  • Cotation : AMI 5.6 + MCI + IFD +/- IK +/- Dimanche/fériés ;
  • Tests antigéniques pour les autres membres du foyer : AMI 9.5 +/- dimanches/fériés ou AMI 8,3 pour 3 patients ou plus dès le premier prélèvement ;
  • Tests antigéniques pour les autres membres du foyer : AMI 4.2
  • Pas de nécessité d’ordonnance jointe ;
  • Télétransmission SCOR ;
  • Numéro prescripteur N° 2 91 99119 8

Comment cela fonctionne concrètement ?

Les Idels sont contacté(e)s par la plateforme qui a été retenue dans leur région. Ces plateformes ont été mises en place par les URPS. Les Idels souhaitant s’y inscrire doivent se rapprocher de leur URPS.

Quel bilan bilan après 3 semaines de lancement à peine ?

Lors du Webinar organisé par le Sniil le 8 février pour ses adhérents, Thomas Fatome, Directeur Général de la CNAM, a dressé un bilan de ce dispositif. Le démarrage a été progressif. Depuis les sept derniers jours, le taux d’acceptation a progressé à 11,6% ; les visites demandées atteignent les 60%.

Le Sniil souligne que cette visite est une véritable reconnaissance des compétences infirmières en termes de santé publique et d’éducation à la santé. Il est important que la profession s’en empare afin de contribuer à un meilleur contrôle de la pandémie en complément des autres moyens déployés.

Pour en savoir plus sur cet acte, consulter la fiche « La visite à domicile de l'Idel » sur le site du Sniil

Le Sniil met également à disposition sur son site une fiche traçabilité lors de la visite domiciliaire.

Des documents pédagogiques envoyées par l’Assurance Maladies sont à remettre aux patients, téléchargeables à partir de ce lien.