En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Suite à l’évolution de la pandémie de Covid-19, plusieurs mesures dérogatoires ont été prolongées au moins jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire en février prochain. Par ailleurs, la facturation du test antigénique a évolué depuis le 9 décembre 2020 afin de la distinguer du contact-tracing...

Les mesures dérogatoires Covid-19 prolongées concernent les interventions des infirmières et infirmiers libéraux au sein des Ehpad, mais aussi la facturation des actes et des prélèvements dans ces établissements.

Par contre, pour les SSIAD et SPASAD, les mesures dérogatoires qui avaient été mises en œuvre pour renforcer les équipes soignantes ont évolué : elles ne s’appliquent désormais plus qu’aux patients reconnus Covid-19. Pour ces seuls patients, il est donc toujours possible de :

  • facturer les actes de soins infirmiers réalisés par des infirmiers libéraux à la caisse de rattachement du patient
  • être payé à l’acte avec application d’une majoration dans la limite de 8.50€ de chaque séance de soins auprès d’un patient

Enfin, la facturation du test antigénique réalisé par Idel à domicile a évolué, passant à AMI 9.6, afin de distinguer la lettre-clef du contact tracing qui est à AMI 9.5.