En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Un dossier politique très important se profile pour cet automne : le financement de la Sécurité Sociale pour l’année 2021. Une première présentation à la presse a eu lieu ce 28 septembre. La profession infirmière libérale sera-t-elle impactée ?

Comptant 52 articles, l'avant-Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2021 est très marqué par la crise du Covid-19. Il ne comporte pour l’instant rien qui concernerait la profession infirmière, à l’exception des infirmiers en santé au travail. Mais le texte peut encore évoluer…

A l’inverse, une autre profession sait déjà qu’elle sera fortement impactée : celle des prestataires de service et distributeurs de matériel qui seront obligés d’être certifiés pour pouvoir continuer à être conventionnés par l’Assurance Maladie. Avant fin 2022, chaque prestataire devra donc prouver qu’il répond aux normes de qualité demandées par la Haute Autorité de Santé…

Le futur PLFSS 2021 prévoit aussi de retarder les négociations conventionnelles des médecins d’un an et demi, afin de laisser le temps aux syndicats de passer l’étape des élections URPS (Unions Régionales des Professionnels de Santé) de mars 2021.

Enfin, ce PLFSS 2021 attribue pour la 1ère fois un budget autonome de plus de 31Mds€ pour la création d’une 5é branche de la Sécurité Sociale dédiée à l’autonomie