En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : APPLI :

ADHÉSION :

La vérité, dit-on, sort de la bouche des enfants. Dans ce cas-là, c’est plutôt de celle d’un homme très âgé : 93 ans.Un grand Monsieur qui, yeux bleus toujours pétillants,a réussi à faire passer en 2010 un sacré message :

« Indignez-vous ! ». En ce 10 mars, le voilà qui récidive.Avec un autre ouvrage : « Engagez-vous ! ». Ce qui, pour lui, est la suite logique du premier...

La leçon est forte. D’abord parce qu’elle émane d’une personnalité hors du commun : déporté, ancien résistant, rédacteur de la Charte des Nations Unies. Mais aussi, parce qu’elle concerne tout le monde. Nous, infirmières et infirmiers libéraux, aussi.
Car, au sein de notre profession, nul besoin de « chercher pour trouver » : les occasions de s’indigner ne manquent pas… Contre ce qui arrive actuellement à notre Ordre par exemple. Celui qu’au Sniil nous avons voulu et porté : un Ordre pour TOUTES les infirmières et infirmiers de France. Un Ordre qui, aujourd’hui, ne s’en sort pas. Et qui risque le pire : la cessation de paiement,tant les dettes sont lourdes ; et, in fine, la disparition.
Avec une question à la clef : qui paiera ?
Quant à la suite des élections URPS que nous vivons actuellement… N’est-ce-pas aussi une occasion de s’indigner ?
Car que dire de ces trois syndicats Fni-Onsil-CI qui s’associent pour kidnapper les bureaux URPS et, donc, imposent de façon autocratique leur politique dans des régions où, pourtant, les infirmières avaient choisi de faire confiance au Sniil ? Que dire de cette alliance contre-nature qui ne vise qu’à prendre le pouvoir ?
Le pouvoir pour soi ; pas pour les infirmières. Car les infirmières, le trio Fni-Onsil-CI, s’en moque : il le montre bien en ne respectant pas leur vote.
Alors… Alors, oui, indignons-vous ! Mais comme le démontre Stéphane Hessel, çà ne suffit pas. Ne suffit plus. Bref… engageons-nous ! Montrons que nous ne voulons toujours que d’un seul Ordre : un Ordre libre, autonome, indépendant et rassembleur de toute la profession comme le Sniil l’a déjà écrit dans son Manifeste. Quant à s’engager pour lutter contre le coup de force Fni-Onsil-CI, rien de plus simple : une enquête de représentativité syndicale, basée sur le nombre d’adhérents, va bientôt être lancée. Elle servira à déterminer qui sera l’interlocuteur n°1 des instances politiques et de l’Assurance Maladie.
En rejoignant un réseau, celui du Sniil, vous aurez, là, infirmières et infirmiers libéraux spoliés de votre vote ou révoltés de l’attitude de ce trio, une occasion unique de montrer votre désapprobation… Une occasion unique, aussi, de confirmer le Sniil comme premier syndicat infirmier libéral de France. Une place qu’il a obtenue honnêtement : grâce à votre seul vote.
Soyez-en d’ailleurs remerciés.

APEI

Bulletin d'inscription au Sniil

Découvrez l'INFCI: Institut National de Formation Continue des Infirmières