En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Tous les communiqués de presse...

Dans sa contribution au Ségur de la Santé, la Mutualité Française présente 24 propositions « pour une transformation systémique du système de santé ». Parmi elles, figure l’idée de « mettre fin à l’exercice isolé des professionnels de santé du 1er recours » et de généraliser, d’ici 5 ans, des « Espaces de Santé Pluriprofessionnels ». Définis comme « équipes de soins traitantes » disposant d’une rémunération majoritairement forfaitaire, les « Espaces de Santé Pluriprofessionnels » de la Mutualité Française ne seraient, ni plus ni moins que des centres de santé, dispensaires ou réseaux de soins. Pour contraindre les professionnels du 1er recours à s’y intégrer, la Mutualité Française propose alors carrément de minorer la rémunération de ceux qui n’y interviennent pas…

Officiellement lancé le 25 mai 2020, le Ségur de la Santé n’est, à l’heure actuelle, pas à la hauteur des attentes des soignants et plus particulièrement des infirmières et infirmiers tant hospitaliers que libéraux. Ayant pourtant montré leur capacité d’investissement et de mobilisation pendant la crise du Covid-19, les infirmières et infirmiers ne disposent ainsi d’aucune représentation syndicale (salariée ou libérale) au sein de ce Ségur. Pour autant, le Sniil a décidé de prendre au mot le Ministre…

Paris, le 11 juin 2020.- Une journée de mobilisation nationale aura lieu ce 16 juin 2020 à l’initiative de plusieurs collectifs et syndicats paramédicaux et médicaux salariés. Cette journée sera l’occasion de porter les revendications des personnels soignants des établissements sanitaires et médico-sociaux. Solidaire des professionnels soignants salariés, le Sniil, Syndicat National des Infirmières et Infirmiers Libéraux, soutient les actions qui seront développées ce jour.

Paris, le 26 mai 2020. La FFPS a demandé à ses élus à la CARPIMKO d’étudier le principe d’une aide financière pour tous les affiliés de la CARPIMKO.

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie a mis en place dès la fin du mois d’avril un service de télé déclaration de perte d’activité pour les professionnels de santé conventionnés. Ce dispositif vise à mettre en place une aide économique afin que les professionnels qui ont été contraints de cesser tout ou partie de leur activité puissent faire face à leurs charges fixes. Certes, ce dispositif est le bienvenu mais il est insuffisant et il souffre d’iniquité entre profession de santé...

Jamais avare de mots, vous vous êtes engagés lors de votre discours d’investiture à « prendre soin de celles et ceux qui prennent soin de nous lorsque nous en avons besoin ».  Jamais avare de symbole, vous ressortez des cartons une médaille « de l’engagement » pour les soignants, et vous nous promettez un hommage pour le 14 Juillet.

La journée internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai, jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale.

Le 12 mai 2020, le Sniil souhaite, à cette occasion, rendre un hommage tout particulier aux 120 000 infirmières et infirmiers libéraux de France, mobilisés contre le Covid-19 qui ont, depuis le début de la crise sanitaire :

Paris, le 11 mai 2020. - Le 28 avril, le Premier Ministre dévoilait la stratégie de déconfinement. Face à l’Assemblée Nationale, il assurait alors que 700 000 tests seraient réalisés chaque semaine, dès ce 11 mai. En « première ligne de cette recherche de cas contacts », Edouard Philippe nommait alors « les professionnels de santé libéraux, notamment médecins généralistes et infirmiers libéraux ».

Paris, le 14 avril 2020. La FFPS constate que cette crise majeure a contraint beaucoup de professionnels à stopper ou réduire leurs activités. Les infirmiers en première ligne voient leur budget d’investissement « matériel de protection » explosé et leur activité diminuée. Les autres praticiens de santé ont fermé leur cabinet ou pratique de façon très partielle.

30 avril  2020. Notre pays connait une crise sanitaire sans précédent. Un état de guerre suivant les mots du Président de la République. Comme en 1870, il ne devait pas manquer un bouton de guêtre à nos combattants. On a vu ce qu’il en a été. Des soignants désemparés par le manque d’équipement de base et notamment les masques.

Paris le 9 avril 2020.- Faire établir les certificats de décès par un infirmier libéral en vidéotransmission avec un médecin ? C’était la dernière trouvaille du Ministère des Solidarités et de la Santé « eu égard à la situation sanitaire ». Pour le Sniil, il s’agissait d’une fausse bonne idée qui montrait, surtout, le mépris des autorités sanitaires pour la profession infirmière libérale. Devant la fermeté du Sniil, le Ministère de la Santé a d’ailleurs décidé de faire machine arrière…