En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : APPLI :

Tous les communiqués de presse...

Le 8 Juin 2011, de 8h30 à 22h30 au salon du Belvédère

Le Corum -- Esplanade Charles-de-Gaulle - Montpellier.

- En partenariat avec l'INFCI -

Mesdames et Messieurs les Conseillers Nationaux Ordinaux,

Chers collègues,

Demain, vous aurez à prendre des décisions importantes : de vos délibérations dépendra le futur immédiat de l'Ordre Infirmier. Certains disent même qu'à ce moment précis, vous seuls aurez le pouvoir de vie ou de mort sur cette organisation.

Ce jour, jeudi 24 mars, la Fni tiendra une grande réunion sur le sujet des prélèvements sanguins avec invitation du ministre Xavier Bertrand.

Face à cette actualité, le Sniil ne peut que se féliciter de l'action, enfin entreprise !, de la Fni sur le sujet de l'interdiction possible des prélèvements sanguins au sein des cabinets infirmiers. Mais remarque que ce syndicat est en retard par rapport à l'actualité...

Ce mardi 3 mai, les débats à l'Assemblée Nationale reprendront. Au cours de cette semaine législative sera examinée et sans doute adoptée, la suite de la Réforme de la loi Hôpital, Santé, Patients, Territoire (loi Fourcade). Et, notamment, l'amendement n°234 qui autorisera définitivement les infirmières libérales à continuer de pouvoir réaliser des prises de sang « en tout lieu » : domicile des patients ET cabinet.

Check Up Santé

Emission du 9 avril 2011

Annick Touba, Présidente du Sniil, Syndicat des Infirmières et Infirmiers libéraux de France.

Dailymotion - Check Up Santé Ep.3 // Annick TOUBA - une vidéo ...


Paris, 14 avril 2011. - Par leur vote de ce 13 avril au soir1 , les députés ont permis une réelle avancée au niveau des revenus des infirmières libérales, annulant, enfin !, le différentiel de charges sociales qui existait selon leur lieu d'intervention (domicile ou structures de type Hospitalisation à Domicile ou Service de Soins Infirmiers à Domicile 2). Le Sniil, syndicat infirmier libéral qui avait fait de ce combat l'une de ses priorités 3, se félicite donc de ce progrès.

Paris, le 11 février 2011. – Ce mercredi 9 février, à l'Assemblée Nationale, les députés ont purement et simplement annulé l'Ordonnance du 13 janvier 2010 relative à la biologie médicale. Cette dernière, rappelons-le, avait des conséquences importantes pour linfirmières libérales : obligation pour chacune d'elle de signer des conventions avec les laboratoires d'analyses avant de pouvoir effectuer des prélèvements sanguins ;
mais aussi, et surtout, suite au décret en Conseil d'Etat qui était en cours de rédaction, interdiction de pouvoir réaliser des prélèvements sanguins au sein de leur propre cabinet.

conf-presse-rapport-hnartParis, 8 février 2011. - Préconisant la création de nouvelles professions de « praticiens paramédicaux » directement inspirées des expériences étrangères (Canada, Etats-Unis, Irlande, Australie...), la Mission relative « aux métiers en santé de niveau intermédiaire » conduite par M. Hénart vient de remettre son rapport aux Ministres de la Santé et de l'Enseignement Supérieur.

Ainsi que le Sniil l'avait malheureusement envisagé1 , la Fni, l'Onsil et CI viennent de conclure un accord cadre national portant sur les votes aux bureaux des URPS (Unions Régionales des Professions de Santé) Infirmière.

Dans les faits, cet accord-cadre empêchera le Sniil d'appliquer le programme pour lequel il a été élu de façon majoritaire dans 8 régions. Et ce, alors que le Sniil est également devenu, grâce aux suffrages obtenus au niveau national, le premier syndicat infirmier libéral de France. Pire : cet accord-cadre permettra à des syndicats largement minoritaires tels Convergence Infirmière (17,9 % des suffrages au niveau national) ou l'Onsil (11%) d'occuper la présidence ou la vice-présidence des URPS dans la plupart des régions de France. Une prise de pouvoir incroyable permise uniquement par la complicité de la Fni, amère d'avoir perdu son statut autoproclamé de première organisation syndicale infirmière.

Avec 35,9% des voix obtenues au niveau national contre 35,2% pour la Fni, 17,9% pour CI et 11% pour l'Onsil, le Sniil devient officiellement le premier syndicat infirmier libéral français. Un cheminement qui n'a pu être réalisé que grâce à la mobilisation de ses cadres et adhérents, mais aussi, et surtout, à la confiance des infirmières et infirmiers libéraux qui ont voté pour lui.