En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : APPLI :

Tous les communiqués de presse...

Paris, le 11 mai 2020. - Le 28 avril, le Premier Ministre dévoilait la stratégie de déconfinement. Face à l’Assemblée Nationale, il assurait alors que 700 000 tests seraient réalisés chaque semaine, dès ce 11 mai. En « première ligne de cette recherche de cas contacts », Edouard Philippe nommait alors « les professionnels de santé libéraux, notamment médecins généralistes et infirmiers libéraux ».

Paris, le 14 avril 2020. La FFPS constate que cette crise majeure a contraint beaucoup de professionnels à stopper ou réduire leurs activités. Les infirmiers en première ligne voient leur budget d’investissement « matériel de protection » explosé et leur activité diminuée. Les autres praticiens de santé ont fermé leur cabinet ou pratique de façon très partielle.

30 avril  2020. Notre pays connait une crise sanitaire sans précédent. Un état de guerre suivant les mots du Président de la République. Comme en 1870, il ne devait pas manquer un bouton de guêtre à nos combattants. On a vu ce qu’il en a été. Des soignants désemparés par le manque d’équipement de base et notamment les masques.

Paris le 9 avril 2020.- Faire établir les certificats de décès par un infirmier libéral en vidéotransmission avec un médecin ? C’était la dernière trouvaille du Ministère des Solidarités et de la Santé « eu égard à la situation sanitaire ». Pour le Sniil, il s’agissait d’une fausse bonne idée qui montrait, surtout, le mépris des autorités sanitaires pour la profession infirmière libérale. Devant la fermeté du Sniil, le Ministère de la Santé a d’ailleurs décidé de faire machine arrière…

Paris le 26 mars 2020.- Alors que le nombre de prises en charge à domicile de malades du Covid 19 ne cesse de croître, les infirmières et infirmiers libéraux se trouvent confrontés à des situations de plus en plus difficiles et intolérables...

Paris, le 27 mars 2020.  Les évolutions très rapides de la situation sanitaire au regard de l’épidémie de coronavirus COVID-19, nécessitent une organisation des prises en charge des patients en ville dans le triple objectif de :

  • Soulager les centres 15 et les hôpitaux pour les patients COVID-19 ou suspectés de l’être ;
  • Assurer la continuité des soins pour les patients fragiles (ALD, polypathologiques, etc..) ;
  • Répondre aux demandes de soins urgents habituellement prises en charge en ville.

Des recommandations ont été adressées aux professionnels afin d’organiser leur activité selon ces différents critères.

Paris le 18 mars 2020.- A cette heure, selon le Ministère de la Santé, 80% des malades du Covid 19 ne nécessiteront pas d’hospitalisation[1] : une nouvelle stratégie de lutte contre ce virus se met donc peu à peu en place dans tout le pays, avec affirmation d’un principe général de prise en charge à domicile des patients non graves à domicile.

Paris le 3 mars 2020.- Hier après-midi a eu lieu une conférence entre le Ministère de la Santé et les professionnels de santé libéraux au sujet du coronavirus. En effet, plusieurs questions se posaient...

10 juin 2020. Depuis le samedi 14 mars, la France est passée au stade 3 de l'épidémie de Coronavirus (Covid-19). De nouvelles recommandations ont été prises pour les professionnels de santé, notamment pour les libéraux. Le Sniil met à jour les recommandations, mesures dérogatoires et informations utiles aux infirmiers libéraux, en fonction des situations rencontrées. 

 Paris, le 18 février 2020.- Hier, M. Olivier Véran a été nommé Ministre de la Santé et des Solidarités.  Ce dernier a indiqué, lors de la cérémonie de passation de pouvoir, ses premières idées fortes.  Ainsi, revendiquant avoir été « aide-soignant de nuit et médecin », M. Véran s’est d’abord engagé à prendre soin « de celles et ceux qui prennent soin de nous lorsque nous en avons besoin ». Puis, M. Véran a reconnu « dans la médecine de ville, le même engagement qu’à l’hôpital ». Il s’est donc déjà déclaré prêt à « recevoir prochainement les ordres et les syndicats professionnels de ville pour les associer aux changements en cours, celui de la médecine de parcours ».

Ce 15 janvier, la FFPS a été reçue par le Cabinet de Laurent PIETRASZEWSKI, Secrétaire d’État en charge des retraites. Cette entrevue est intervenue 10 jours avant le dépôt du projet de loi relatif au système universel de retraite au Conseil des ministres, le 24 janvier prochain.