En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Paris, le 19 mai 2021. Le ministère des Solidarités et de la Santé souhaite « accélérer la campagne de vaccination ». Le Sniil salue à nouveau cet objectif mais dénonce les manquements répétés dans la stratégie vaccinale ainsi que le manque de considération de la profession d’infirmière libérale. Avons-nous failli pendant cette crise sanitaire ? Jamais !

Dans ce contexte de pandémie, l’idée du gouvernement est de multiplier l’accès à la vaccination. C’est une évidence pour tous ! Mais l’élargissement des professionnels habilités à vacciner[1] est intolérable et inapproprié car il a été réalisé sans concertation avec la profession d’infirmière libérale.

Le Sniil rappelle aux pouvoirs publics que les infirmiers libéraux sont des acteurs clés de la vaccination. Le maillage territorial et l’organisation des cabinets permettent en particulier de répondre aux besoins de vaccination de la population.  

Le Sniil demande aux autorités que :

  • Les infirmières puissent accéder aux commandes des vaccins y compris à ARN Messager (Moderna) pour répondre à la demande croissante de la population. D’autant plus que les IDELS rencontrent encore et toujours des difficultés d’approvisionnement notamment avec le vaccin Janssen, pourtant utile et indispensable dans la stratégie de « l’aller-vers ».

  • La profession soit identifiée comme prescripteur et vaccinateur sur le site Santé.fr. La population malgré la campagne publicitaire ne peut en effet pas les identifier comme professionnels impliqués dans cette campagne de vaccination.

Le Sniil ne cesse d’alerter les pouvoirs publics depuis des mois sur leurs manquements répétés notamment sur la gestion des ressources impliquées dans la stratégie vaccinale. Une fois de plus la désaffection des infirmières et infirmiers libéraux risque de freiner la campagne de vaccination. Il est peut-être temps d’écouter enfin la profession.

Contact presse

Catherine Kirnidis, Présidente Nationale Sniil (06.70.79.56.96)


[1] Elargissement des professionnels habités à vacciner : le Sniil dénonce l’absence de concertation avec la profession d’infirmière libérale. Sniil, le 14 mai 2021.
- Lettre ouverte du Sniil à M. Oliver Veran, ministre des Solidarités et de la Santé, Sniil le 24 mars 2021.
Les infirmières et infirmiers libéraux en première ligne pour réussir la vaccination, communiqué de presse du Sniil du 9 février 2021
- Courrier adressé au Ministre Olivier Véran par le Sniil le 16 février 2021
Vaccination contre la Covid-19 : le Gouvernement pense-t-il pouvoir faire sans les infirmières et infirmiers libéraux ?, communiqué de presse du Sniil du 8 mars 2021