En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : APPLI :

ADHÉSION :

Paris, 27 septembre 2017

Le Sniil s’était publiquement interrogé le 25 septembre sur la tournure que prenaient les négociations conventionnelles infirmières : la séance du 26 septembre lui a donné raison.

Lors de cette 3é journée de travail, l’Assurance Maladie a clairement annoncé que des travaux importants étaient encore nécessaires avant de pouvoir finaliser la généralisation du nouveau BSI (Bilan de Soins Infirmiers), et la révision de la nomenclature (prise en charge des plaies, création de nouveaux actes…).

Ce 26 septembre, l’Assurance Maladie a donc proposé aux syndicats infirmiers représentatifs deux options :

  • la signature le 21 novembre d’un avenant « intermédiaire » portant sur la seule démographie et les règles conventionnelles puis, à fin juin 2018, d’un autre avenant portant sur : BSI, nouvelles compétences en matière de post-chirurgie, iatrogénie médicamenteuse, pansements…
  • le report de la signature fin juin 2018 d’un avenant unique portant sur l’ensemble des points de négociations.

Conscient que la démographie infirmière demeure un problème majeur pour les infirmières libérales, le Sniil considère que la signature d’un avenant « intermédiaire » sans aucune garantie financière pour la suite des négociations est inacceptable.

Le Sniil décide donc de réserver sa réponse, attendant de connaître l’avis de ses cadres et adhérents.

Dans l’attente de propositions plus audacieuses de la part de l’Assurance Maladie, le Sniil a également proposé une concertation avec les deux autres syndicats infirmiers libéraux représentatifs, Fni et Convergence Infirmière.

APEI

Découvrez l'INFCI: Institut National de Formation Continue des Infirmières