En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : APPLI :

Tous les communiqués de presse...

Paris le 26 mars 2020.- Alors que le nombre de prises en charge à domicile de malades du Covid 19 ne cesse de croître, les infirmières et infirmiers libéraux se trouvent confrontés à des situations de plus en plus difficiles et intolérables...

Paris, le 27 mars 2020.  Les évolutions très rapides de la situation sanitaire au regard de l’épidémie de coronavirus COVID-19, nécessitent une organisation des prises en charge des patients en ville dans le triple objectif de :

  • Soulager les centres 15 et les hôpitaux pour les patients COVID-19 ou suspectés de l’être ;
  • Assurer la continuité des soins pour les patients fragiles (ALD, polypathologiques, etc..) ;
  • Répondre aux demandes de soins urgents habituellement prises en charge en ville.

Des recommandations ont été adressées aux professionnels afin d’organiser leur activité selon ces différents critères.

Paris le 18 mars 2020.- A cette heure, selon le Ministère de la Santé, 80% des malades du Covid 19 ne nécessiteront pas d’hospitalisation[1] : une nouvelle stratégie de lutte contre ce virus se met donc peu à peu en place dans tout le pays, avec affirmation d’un principe général de prise en charge à domicile des patients non graves à domicile.

Paris le 3 mars 2020.- Hier après-midi a eu lieu une conférence entre le Ministère de la Santé et les professionnels de santé libéraux au sujet du coronavirus. En effet, plusieurs questions se posaient...

2 avril 2020. Depuis le samedi 14 mars, la France est passée au stade 3 de l'épidémie de Coronavirus (Covid-19). De nouvelles recommandations ont été prises pour les professionnels de santé, notamment pour les libéraux. Le Sniil met à jour les recommandations, mesures dérogatoires et informations utiles aux infirmiers libéraux, en fonction des situations rencontrées. 

 Paris, le 18 février 2020.- Hier, M. Olivier Véran a été nommé Ministre de la Santé et des Solidarités.  Ce dernier a indiqué, lors de la cérémonie de passation de pouvoir, ses premières idées fortes.  Ainsi, revendiquant avoir été « aide-soignant de nuit et médecin », M. Véran s’est d’abord engagé à prendre soin « de celles et ceux qui prennent soin de nous lorsque nous en avons besoin ». Puis, M. Véran a reconnu « dans la médecine de ville, le même engagement qu’à l’hôpital ». Il s’est donc déjà déclaré prêt à « recevoir prochainement les ordres et les syndicats professionnels de ville pour les associer aux changements en cours, celui de la médecine de parcours ».

Ce 15 janvier, la FFPS a été reçue par le Cabinet de Laurent PIETRASZEWSKI, Secrétaire d’État en charge des retraites. Cette entrevue est intervenue 10 jours avant le dépôt du projet de loi relatif au système universel de retraite au Conseil des ministres, le 24 janvier prochain.

Paris, 22 janvier 2020. - C’est dans une dynamique de co-construction que la FFPS a rencontré ce jour Agnès BUZYN, Ministre des Solidarité et de la Santé, et les membres de son cabinet. Cette stratégie s’inscrit dans la continuité des négociations engagées et permet aujourd’hui un réajustement des mesures au fil de l’eau débouchant sur des avancées favorables aux praticiens de santé.

L’arrêté ministériel relatif au zonage est paru le 16 janvier 2020 au Journal Officiel. La détermination des différentes zones ne deviendra cependant définitive qu’après adaptation régionale par les différentes ARS réalisée après concertation avec les représentants de la profession.

Paris, le 09 janvier 2020 - Aujourd’hui, une délégation de la FFPS (Fédération Française des Praticiens de Santé) a été reçue par Laurent PIETRASZEWSKI, Secrétaire d’État en charge des retraites. Cette rencontre s’inscrit dans la continuité des négociations engagées avec le HCRR depuis près d’un an. Ce fut l’occasion pour la FFPS de faire part au nouveau Secrétaire d’État des fortes inquiétudes des praticiens de santé et de lui réaffirmer les revendications suivantes :

L’avenant n°6, ce n’est pas que le BSI !  C’est aussi depuis le 1er décembre 2019 et le 1er janvier 2020 :

  • la revalorisation de certains actes, avec des hausses de +25% à +70% !
  • l’introduction de nouveaux actes, qui permet la prise en compte de nouvelles compétences
  • la sécurisation de l’exercice infirmier libéral, avec moins de risque d’indu.