En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

La HAS a rendu un avis favorable à l’élargissement de la compétence vaccinale aux infirmiers[1]. C’est une avancée majeure en matière de prévention et de reconnaissance de la mobilisation des IDEL auprès de la population. Le Sniil sollicite depuis des années les pouvoirs publics pour cette évolution.

Dans cette recommandation, la HAS souhaite ouvrir la prescription et l’administration de certains vaccins inscrits au calendrier vaccinal chez les personnes de 16 ans et plus à plusieurs professionnels de santé dont les IDEL. L’objectif est d’améliorer la couverture vaccinale de la population.

Cet avis est une avancée de plus dans le développement de la compétence vaccinale. Notre profession a déjà pu acquérir plus d’autonomie, dans la vaccination contre la grippe puis dans celle de la Covid.[2]

Un élargissement limité

Le Sniil regrette toutefois que ces recommandations ne se limitent qu’aux vaccins « non vivants ». Des pathologies telles que l’infection par pneumocoque ne sont pas concernées. Pourtant, seulement 15% de la population éligible (personnes âgées, atteintes de pathologies chroniques) est couverte par le vaccin.

Cette infection cause plus de 10 000 décès par an[3]. Un élargissement de la vaccination pneumococcique, dont la cible correspond à une grande partie de notre patientèle, contribuerait à la réduction du taux de mortalité. Les IDEL sont des acteurs reconnus du domicile. Néanmoins, nous ne pouvons toujours pas accompagner pleinement nos patients dans la vaccination.

La prévention : rôle majeur de santé publique

Pour le Sniil, l’élargissement des compétences dans la vaccination doit également être associé à une consultation de prévention. Ce temps d’échange dédié à la santé publique doit permettre de :

  • faire le point sur les rappels vaccinaux ;
  • lever les doutes autour des comportements et des risques causant des problèmes de santé ;
  • accompagner les patients dans leurs suivis médicaux ;
  • mieux coordonner le parcours du patient.

Associer une consultation à la vaccination est la meilleure solution pour développer la couverture vaccinale, améliorer l’état de santé de la population et simplifier le parcours de santé du patient.

Le Sniil demande que l’élargissement de la compétence vaccinale soit l’occasion de valoriser et de développer le rôle de notre profession dans l’accompagnement des populations. L’Etat ainsi que les candidats à l’élection présidentielle doivent ouvrir les yeux sur l’importance de la prévention pour anticiper les risques de santé publique.[4]

 


[1] « Élargissement des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes » recommandation de l’HAS – 28/01/2022

[2] Semaine européenne de la vaccination : les IDELS maillon indispensable de la vaccination – article du Sniil – 17/05/2021

[3] Communiqué de presse - Vaccins grippe et pneumocoque pendant la pandémie de Covid-19 : des mesures de prévention indispensables pour éviter la triple peine !

[4]  Propositions du Sniil pour l’élection présidentielle – Débats d’idel - plateforme participative du Sniil – janvier 2022