En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Le Sniil  avec de nombreuses organisations professionnelles, ont signé le 21 décembre un avenant à l’Accord Conventionnel Interprofessionnel facilitant le déploiement des CPTS.

Cet accord apporte des avancées majeures en octroyant aux CPTS des financements complémentaires pour développer de nouvelles missions, notamment de santé publique, tout en accordant une plus grande flexibilité dans la gestion de ces financements.

La pandémie liée au Covid a permis de démontrer l’importance de la proximité et de la notion de territoire dans la gestion des crises.  Cet accord permet ainsi à ces organisations de mieux préparer les territoires à cette gestion, en améliorant la prise en charge des patients, l’organisation des dépistages et le développement des mesures préventives.

Les financements seront moins directifs. Les CPTS disposeront ainsi de leurs fonds et pourront les déployer selon les besoins et les problématiques du territoire.

Déjà signataire du premier accord, le Sniil voit dans cet avenant des avancées allant dans le bon sens pour le développement de l’exercice pluriprofessionnel. Le Sniil, fidèle à ses engagements, défend toujours la pluralité des modes d’exercice et accompagne les infirmières et infirmiers libéraux s’engageant dans l’exercice coordonné.

Un avenant à l’accord sur les MSP est également en cours de signature. Le Sniil a participé aux négociations et est resté vigilant à la place des IDELS et des infirmiers de pratique avancée au sein de ces organisations. Le Conseil d’Administration National du Sniil se prononcera dans les jours à venir sur la signature éventuelle de cet avenant.