En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Depuis quelques semaines, près de la moitié des injections est réalisée par les professionnels de santé libéraux que ce soit dans leur cabinet, en officine mais aussi au domicile des patients.

Au regard de la complexité de mise en œuvre de cette vaccination, les infirmiers libéraux hésitent encore parfois à se lancer :

  • problématiques d’organisation : impossibilité de vacciner en même temps que la tournée infirmière, gestion des rendez-vous qui impacte notre activité quotidienne, modalités et recommandations en constantes évolutions ;
  • l’anticipation des commandes et des incertitudes de délivrance : les rendez-vous pour la vaccination ne peuvent, alors, être pris qu’après réception des vaccins.

Pour autant, il est important que la profession s’engage notamment au domicile des patients, auprès de ceux que nous suivons régulièrement. Une partie de cette population n’a pas encore eu accès à la dose de rappel. Il est urgent de vacciner cette population, mais aussi de permettre à la population générale de se faire vacciner au cabinet ou au domicile.

Le domicile, c’est notre quotidien. Nous devons nous emparer de la vaccination au domicile. Nous avons un rôle essentiel pour convaincre les patients les plus réticents à la vaccination. Les annonces du Premier ministre, du 17 décembre, vont intensifier la campagne de vaccination dans les semaines et les mois à venir.

Le Sniil est à vos côtés et vous accompagne afin de faciliter la vaccination à domicile. Nous faisons régulièrement remonter toutes les problématiques rencontrées sur le terrain que ce soit en matière de délivrance des produits (délivrance ne correspondant pas à la commande, matériel inadapté …) mais aussi des modalités d’administration. Le Sniil a demandé au Ministère que les commandes des IDELS soient individualisées et identifiées et s’est également battu afin que la vaccination à domicile soit revalorisée.[1]

La vaccination est un enjeu de santé publique, toute la profession doit s’engager. Certains diront que les pharmaciens veulent vacciner au domicile des patients, et ces derniers rétorquent que faute d’infirmières ou d’infirmiers libéraux pour réaliser ces actes ils n’ont pas d’autre solution. Ensemble, la vaccination sera sûrement moins lourde que portée par un nombre limité d’IDELS.

Depuis le début de la crise sanitaire, le Sniil met à votre disposition des fiches récapitulatives sur la vaccination à domicile, sur le rappel vaccinal et plus généralement sur la gestion de la pandémie et les mesures dérogatoires. Vous pouvez également retrouver la fiche « la dose de rappel » mise à disposition par le Gouvernement.


[1] Vaccination anti-Covid : revalorisation obtenue ! – article du Sniil – 30/11/2021