En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Le 22 septembre 2021, le Ministre O.Véran a présenté les principaux axes du 5ème Plan national de soins palliatifs et d’accompagnement de fin de vie (2021-2024) en ouverture du 27ème congrès de la SFAP[1]. Le Plan n’a pas été communiqué dans son intégralité. Seules deux mesures ont été annoncées pour la ville. Le Sniil attend bien plus pour le développement des soins palliatifs à domicile.

Un énième plan soins palliatifs sans réelle mesure pour le domicile 

Ce 5ème Plan se structure autour de 15 actions et mobilisera au total 171 millions d’euros. Un des objectifs fixés est d’atteindre plus de 22% de lits en Unités de Soins Palliatifs d’ici 2024.

Concernant la prise en charge à domicile, le Ministre n’a annoncé pour le moment que deux mesures, certes importantes, mais bien en deçà des enjeux du domicile :

  • Le Midazolam rendu accessible en ville d’ici la fin de l’année 2021 afin de développer la sédation palliative à domicile.
  • Des astreintes dédiées en coopération avec les acteurs du premier recours.

A l’instar du précédent Plan 2015-2018, le domicile serait-il le parent pauvre de ce 5ème Plan soins palliatifs ?

Le rôle des infirmiers libéraux peu visible alors qu’essentiel …

Selon les annonces du Ministre, l’enjeu principal de ce Plan est l’accessibilité des soins palliatifs sur tout le territoire et à tous les Français.
Le Sniil rappelle que cet objectif ne pourra être atteint sans les IDELS qui jouent un rôle essentiel dans l’accompagnement des personnes en fin de vie à domicile en raison de :

  • Leurs compétences techniques, mais aussi relationnelles, leur rôle de coordination auprès des nombreux intervenants de la personne en fin de vie et de leurs proches ;
  • Leur nombre et leur répartition sur tout le territoire - 130 000 IDELS sur toute la France métropolitaine et dans les DOM ;
  • Leur disponibilité 24h sur 24 et 7 jours sur 7 pour assurer la continuité des soins de leurs patients.

Par ailleurs, le Ministre a rappelé que les HAD – Hospitalisations à Domicile – ont augmenté de 25% leur prise en charge des patients en soins palliatifs entre 2016 et 2018. Comment cela aurait-il été possible sans l’intervention des IDELS dans les HAD elles-mêmes ?

Comme pour le précédent Plan, le Sniil a rappelé au Ministère que la participation de représentants des IDELS à son comité de pilotage est indispensable. Le Sniil compte bien en effet être partie prenante de ce 5ème Plan et aboutir à des mesures concrètes pour le développement des soins palliatifs à domicile.


Consulter la vidéo du discours d’Olivier Véran au 27ème congrès de la SFAP à Valenciennes – 22/09/2021

Consulter le communiqué de presse « Développement des soins palliatifs et accompagnement de la fin de vie : Olivier Véran détaille le Plan national pour 2021–2024 et mobilise 171 millions d’euros » sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé – 22/09/2021

[1]SFAP :  Société française d'accompagnement et de soins palliatifs