En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Chaque 21 septembre, la journée mondiale Alzheimer est l’occasion de mettre en lumière cette maladie neurodégénérative qui touche plus de 900 000 personnes en France et qui impacte le quotidien de millions d’aidants familiaux.

Cette journée est également l’occasion de souligner le rôle essentiel que les infirmières et infirmiers libéraux jouent pour le maintien à domicile des patients atteints de cette maladie et pour l’accompagnement de leurs proches. Les infirmiers libéraux sont amenés quotidiennement à les prendre en charge notamment pour la prise des traitements, mais aussi plus globalement afin de pallier leurs déficits et les aider dans les gestes de la vie quotidienne. Le rôle de coordination de proximité des IDELS est également primordial pour adapter les prises en charge en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient.

Depuis le 1er janvier 2020, le Bilan de Soins Infirmier (BSI) est un outil qui permet une évaluation complète des besoins du patient et optimise le suivi par les IDELS des patients âgés dépendants, notamment des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

C’est pourquoi, le Sniil défend le bien fondé de cet outil et se bat pour négocier les meilleures conditions de son application.[1]

Donnons les moyens aux IDELS de prendre en charge les personnes malades et leurs proches !


[1] « BSI : le Sniil s’oppose à une vision purement comptable de la prise en charge de la dépendance », communiqué de presse du Sniil – 20/07/2021