En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies...

CONTACT : | APPLI : | NEWSLETTER

Que ce soit avec le Forfait d’Aide à la Modernisation et l'Informatisation (FAMI) ou encore dans le cadre des travaux autour des ESCAP, on se demande ce que souhaite vraiment l’Assurance Maladie : faciliter l’exercice pluriprofessionnel ou complexifier davantage le parcours de soins des patients ?  

FAMI et valorisation de l’exercice coordonné

« Ma santé 2022 »[1] incite tous les professionnels de santé à développer la pluriprofessionnalité. Afin d’amener chaque professionnel à développer l’exercice coordonné, l’item « modalité d’exercice » a été rendu progressivement obligatoire pour percevoir le FAMI.

Si jusqu’en 2021, l’exercice coordonné n’était qu’un item optionnel permettant de percevoir le fond d’aide, il devient, dès cette année, obligatoire afin de percevoir l’intégralité du forfait.

Pour autant, l'exercice pluriprofessionnel n’est pas évident pour tous les IDEL. L’intégration dans des structures telles que les MSP, CPTS ou encore les ESP est parfois complexe et nécessite du temps pour que les professionnels apprennent à se connaitre et se faire confiance.

Afin, d’amener tous les professionnels de santé vers un exercice coordonné, des négociations sont en cours autour des ESCAP[2] entre l’UNPS[3] et l’Assurance Maladie. Le but étant de proposer aux professionnels un dispositif de coordination simple et facile d’accès.

ESCAP, la coordination pour tous  

Les Equipes de Soins Coordonnées Autour du Patient (ESCAP) ont plusieurs avantages :  

  • permettre une coordination souple avec la mise en place d’une application sécurisée d’échanges d’information ;
  • inciter à la coordination dans les situations le nécessitant sur la base d’une grille d’intégration dans les ESCAP ;
  • faire évoluer et adapter la prise en charge selon l’état de santé du patient.

Ce dispositif permettra de valoriser la coordination au quotidien qui, pour le moment, est effectuée de façon ni formalisée ni totalement sécurisée. C’est également un moyen d’améliorer la qualité et l’accès aux soins tout en facilitant la prise en charge des patients par les acteurs de santé de proximité.

La première séance de négociations consacrée à la reconnaissance des ESCAP entre l’UNPS et l’Assurance Maladie a démontré le manque de volonté de la CNAM de développer des modes d’exercice coordonné autre que des structures.[4]

On peut se demander à quel jeu joue l’Assurance Maladie. D’un côté est affichée la volonté de miser sur le pluriprofessionnel, de l’autre sont imposées des contraintes à un dispositif dont la visée est de simplifier et fluidifier les échanges entre professionnels.

L’accès aux soins pour tous les patients est de plus en plus compliqué. Il est urgent de trouver des solutions afin de prévenir les risques de rupture dans le parcours de santé. Tous les patients doivent avoir la possibilité d’être pris en charge dans les meilleures conditions à domicile et le plus longtemps possible.


[1] « Ma santé 2022 : un engagement collectif » - site du ministère des Solidarités et de la Santé

[2] ESCAP :  Equipes de Soins Coordonnées Autour du Patient

[3] UNPS : Union Nationale des Professionnels de Santé - pour en savoir plus, consultez le site de l’UNPS

[4] « Les ESCAP verront-elles le jour ? » - communiqué de presse de UNPS – 29/03/2022