INDICATIONS DES DIFFÉRENTS PANSEMENTS SELON LE

STADE ET L'ASPECT D'UNE PLAIE

Aspect de la plaie

Alternatives thérapeutiques

Présence de nécrose noire et sèche, sans sillon d'élimination

Après avis médical, Hydrogel en couches épaisses


Présence de fibrine ou nécrose humide ou nécrose avec sillon d'élimination Débridement mécanique +++
Hydrogel si peu exsudatif +
Alginate si exsudatif ++
Hydrofibre si exsudatif ++

Plaie creusante avec os tendon visible et exsudat modéré à important Alginate ++
Hydrofibre ++
Hydrocellulaire (forme cavité)

Plaie très exsudative Alginate ++
Hydrocellulaire ++
Hydrofibre ++

Plaie surinfectée Alginate ++
Hydrofibre ++
Pansement à l'argent ++

Plaie bourgeonnante Hydrocellulaire
Pansements gras
Pansement à l'acide hyaluronique
Pansement anti-protéase

Plaie nauséabonde Pansement au charbon

Plaie superficielle ou au stade

d'épidermisation

Hydrocellulaire
Pansement gras
Interfaces
Films de polyuréthane

Les hydrogels

Gel composé d'un lattis complexe de polymères entrecroisés, comprenant un fort pourcentage d'eau (plus de 70%), de la CMC ou de l'alginate de sodium. D'autres composés tels la pectine ou du propylène glycol entrent dans leur composition. Les plaques sont recouvertes d'un film semi perméable.

• Lattis de polymères entrecroisés agissant comme une éponge sur l'exsudat de la plaie & fixant
• Une concentration d’eau purifiée supérieure à 70%
• et / ou :
- Carboxyméthylcellulose de sodium (CMC)
- Alginate Ca++ / Na+
- Pectine
- Propylène glycol
• Pansements de 1 (si risque de surinfection) à 3 jours

Action


• Hydratation des tissus nécrosés
• Pas d'adhérence à la plaie
- Retrait atraumatique de la plaie
• Destinés essentiellement à
- Ramollir et décoller la nécrose noire sèche
- Réhydrater, détacher, fixer la fibrine et permettre de la retirer facilement
- Procurer un milieu humide à la plaie

Indications


• Plaies chroniques superficielles et profondes
- Escarres
- Ulcères de jambe
- +/-
- sites donneurs de greffe, chirurgie réparatrice et reconstructrice
- plaie atone
- dermabrasion, coups de soleil sévères
- brûlures des 2ème degré superficiel et profond et 3ème(?)

Contre-indications


• Allergie à un des composants
• Plaies infectées, à forte exsudation
• Gangrène d'origine artérielle
• Fistule ± selon profondeur

Exemples d'Hydrogels & autres

• Askina Gel (B Braun)
• Duoderm Hydrogel (Convatec)
• Hydrosorb (Hartmann)
• IntraSite Gel (Smith&Nephew)
• Normgel (Mölnlycke)
• Purilon (Coloplast)
• Urgo hydrogel (Urgo)


• Les tulles et interfaces

Les pansements gras et interfaces
• Une compresse, bande, tulle, gaze, tricot
- De fibres naturelles ou synthétiques
• Un corps gras
- Dérivé du pétrole : vaseline ou paraffine
- Ou du silicone
• Pur ou avec additifs :
- Émulsifiants (lanoline, Spam & Tween, CMC…)
- Silicone

Action et indications

• Mode d'action
- Maintien de milieu humide et protection
- Recherche de faible adhérence à la plaie
• Indications
- Bourgeonnement et épidermisation
- Brûlures, dermabrasions, plaies traumatiques
- Fixation de greffes (pastilles, filets...)
• Reste en place 24 h
• Risques
- Allergie aux additifs (antibiotique, antiseptique, cicatrisant, émulsifiants)
- Lésion du bourgeon charnu au retrait

Exemples de tulles et interfaces

• Adaptic (+Span&Tween)
• Jelonet (paraffine pure)
• Mépitel (+ silicone)
• Physiotulle (+ CMC)
• Tulle gras Solvay (vaseline)
• Urgotul (+CMC)
• Vaselitulle (vaseline pure)


• Les hydrocolloïdes

La CMC est un composé hydrophile qui forme un gel au contact des exsudats. Ce gel va permettre d'assurer un milieu chaud, humide et de PH favorable à la cicatrisation, respectant l'écosystème bactérien. Le pansement permet ou non un échange gazeux et protège des contaminants extérieurs. L'adhésivité se retrouve sur la peau saine, mais non sur la peau lésée. La conformabilité permet de l'appliquer sur différentes zones. Les produits fins sont transparents pour une meilleure visualisation. Certains sont conformés pour des localisations difficiles.

Description des hydrocolloïdes

• Constitués de CarboxyMéthylCellulose (CMC) +/-
- Élastomère
- Pectine, colophane
- Gélatine
• Plaques épaisses, minces, bordées (bords adhésifs), poudre, pâte
• Forme un gel avec l’exsudat de la plaie
• Pansements de 1 à 5 jours

Action et indications des hydrocolloïdes


• Mode d’action
- Maintien du milieu humide
- Absorption de l’exsudat (faible)
- Protection de la plaie
- Adhérent à la peau pas à la plaie, semi-perméable

• Indication


- Plaies exsudatives bourgeonnantes non infectées


• Contre-indications :
- Brûlures du 3ème degré
- +/- artérite IV, mycose, plaie surinfectée, diabétique, allergie à composant


• Modérément absorbant

Risques des hydrocolloïdes


• Gélification
- Résidus difficiles à nettoyer
- Odeur nauséabonde caractéristique
• Risque de masquer les signes d’une infection
• > Non indiqués sur plaies infectées ou plaies diabétiques (sauf surveillance accrue)
• Absorption relativement faible
- Macération
• Lésions au retrait sur berges fragiles
• Allergie à un des constituants
- Pectine et colophane
- Eczéma des berges

Les différents hydrocolloïdes
• Askina Hydro (B. Braun)
• Algoplaque (Urgo)
• Comfeel (Coloplast)
• Duoderm (Convatec)
• Hydrocoll (Hartmann)


• Les hydrocellulaires

Pansements dont la constitution est à base de mousse de polyuréthane, recouverts pour les formes compresses d'un support en polyuréthane enduit d'adhésif, qui adhère à la peau saine mais non à la plaie.

Pourquoi hydrocellulaire ?


hydro pour hydrophile (Affinité pour H2O)
cellulaire pour cellules = alvéoles
• >> Un hydrocellulaire est une mousse de polyuréthane en général
- HYDROCELLULAR™est un brevet déposé de smith&nephew, mais non exploitable en France, et le terme hydrocellulaire est passé dans le langage courant
• Un certain nombre de pansements absorbants ne sont pas des hydrocellulaires stricto sensu, ils sont assimilés par dérive de langage :
ils ne contiennent pas du tout de mousse mais seulement du polyacrylate de sodium (plastique hydrophile)
• D'autres contiennent une mousse très fine et du polyacrylate de sodium

Caractéristiques de l’ hydrocellulaire


• Offre un taux de cicatrisation supérieur à celui des hydrocolloïdes
• Conserve sa structure
- Pas de gélification, ne coule pas, ne génère pas d’odeur désagréable
• Haute capacité d’absorption**
- = 10 fois son poids
• Peut rester en place jusqu’à 7 jours

Description des hydrocellulaires


• Pansement de mousse de polyuréthane hydrophile
- Structure centrale avec des alvéoles
- Très absorbante
• Entre deux feuillets la plupart de temps
- Interface au contact de la plaie
- Non adhérente à la plaie
- Adhésive ou non
- Recouvert d’un film semi-perméable
- Étanche à l’eau et aux bactéries
- Perméable aux gaz et à la vapeur d’eau
• Formes variables


• Actions


•Maintient un environnement humide favorable à la cicatrisation
•Participe à l’hydrorégulation


Limites


• Contre-indications ou limites
• Plaies infectées (sur avis médical) : pst à renouveler tous les
jours
• Oxydants (Dakin, eau oxygénée)

• Indications


•Plaies exsudatives
- Ulcères
- Escarres
•Site donneur de greffe
•Plaies chirurgicales

Hydrocellulaires
• Allevyn (Smith&Nephew)
• Biatain (Coloplast)
• Cellosorb (Urgo)
• Combiderm (Convatec)
• Permafoam (Hartmann)
• Mepilex (Mölnlycke Health Care)
• Tielle (Johnson et Johnson)


• Les alginates

Polysaccharide composé de 2 monomères (acide mannuronique, acide guluronique) extrait d'algues brunes. Le composé est un alginate de calcium ou de sodium. Certains contiennent de la CMC.

• Extrait des algues brunes
• Polysaccharide composé de 2 monomères
- acide mannuronique (M)
- acide guluronique (G)
• Echange de Ca++ avec le Na+ de l’exsudat
-=> ouverture de la structure avec gélification
• Autres utilisations
- produit épaississant, colle textile, gélifiant
- excipient des comprimés, stabilisant de solution
-Hémostatique
o agrégation plaquettaire et fibrino-formation
o action sur la cicatrisation

Action


• Hémostase
- Mobilise les plaquettes (échange Na+ / Ca++)
• Pouvoir d'absorption
- Absorbe 10 à 15 fois son poids
• Accélère la vitesse de cicatrisation
- Augmentation des facteurs de croissance
- Stimulation cytokines
• Détersion de la plaie
- Les débris nécrotiques sont captés par le gel
• Contrôle de la contamination microbienne
- Piégeage physique des bactéries (bactériostatique)

• Indications :

• Détersion & plaies hémorragiques
- Brûlures
- Plaies post-opératoires & sites donneur de greffe
- Moignons, sinus, fistule, abcès (méchage)
- Escarres de décubitus
- Ulcères veineux, artériels, diabétiques

Contre-indications


- Plaies sèches
- Dakin ou autre solution alcaline


• Arrêt si hyperbourgeonnement
• Mouiller si besoin au retrait
• Pansements de 1 à 7 jours

Les alginates
Alginates purs :
• Algostéril (Brothier)
• Sorbalgon (Hartmann)

Les alginates

Alginates mélangés (+CMC) :
• Askina Sorb (B. Braun)
• Melgisorb (Mölnlycke)
• Urgosorb (Urgo)
• Comfeel Seasorb (Coloplast)



• Les pansement au charbon

Charbon activé obtenu à partir de charbon naturel qui a subi un traitement lui permettant d'avoir une surface d'adsorption très importante, recouvert d'une enveloppe de non tissé non adhérent.

• Constitués d’une feuille de charbon
- Et d’une compresse absorbante
° +/- CMC, alginate, argent, etc.
•Le charbon
- Adsorbe les bactéries
° Élément bactériostatique, non bactéricide
- Diminue les odeurs
• Pansement de 1 à 3 jours

Indications


• Plaies malodorantes
- Phase de détersion, ++ fibrineuse
- Plaies surinfectées
- Plaies cancéreuses
Inconvénients


•Irritation des berges si charbon au contact

Les antibactériens
• Carbonet (Smith&Nephew) >> Charbon, découpable
• Actisorb Plus 25 (J&J) >> Charbon + résidus d’argent


• Les argentiques


• Large spectre d'action de l'ion argent
• Faible propension des bactéries à développer des
résistances

• Argent non pur
• Bactériostatiques (absorbe les germes dans le pansement pour diminuer
la concentration dans la plaie)
- Avec de la sulfadiazine argentique
- Avec de l’alginate,
- Avec de la CMC ou un Hydrocellulaire

• Argent pur (ions argents)
• Bactéricide (tue les germes dans la plaie)
-Brûlures
- Fractures ouvertes
- Plaies surinfectées & cancéreuses
• Attention aux modes d'emploi (p.e. : humidifier tous les jours à l'eau)

Les antibactériens
• Les argents non pur
• Urgotul SAg (Urgo)→ Lipidocolloïde + sulfadiazine argentique
• Biatain argent (Coloplast) →hydrocellulaire +argent
• Aquacel Ag (Convatec) →Hydrofibre + Ag
• Release (J&J) → Argent + alginate