La circulaire DGS/OB N°381 du 02 Mars 1990 oblige les infirmières devant pratiquer l'administration par un dispositif implanté de chimiothérapie anti-cancéreuse à justifier d'une formation continue. La circulaire en précise les modalités et propose en annexe le programme des modules de la formation. A noter que le fait de travailler sur un dispositif implanté n'est pas en soi une condition de cette formation. C'est bel et bien la nature cytostatique du produit utilisé qui en est à l'origine. De fait, les héparinisations peuvent se pratiquer en l'absence de formation.

Cette formation ayant été officiellement introduite en 1992 dans le programme de formation initiale en IFSI, toute infirmière diplômée à partir de cette date est dispensée de cette formation continue.

Attention cependant : l'Article 4 du Chapitre 2 de notre NGAP précise dans le cadre des perfusions que "pour les chimiothérapies anticancéreuses, l'infirmier doit indiquer le nom de l'établissement hospitalier dans lequel il a suivi la formation spécifique" et "communiquer à l'organisme d'assurance maladie le protocole thérapeutique rédigé par le médecin prescripteur", et ce, quelle que soit l'année de son DE.