Il faut savoir que les cotisations payées le sont sur le revenu de l’avant-dernière année. Donc les paiements ne pourront pas être suspendus, sauf en cas de cessation d’activité, mais là attention, cas pas de cotisation => pas de prestations (la retraite et les indemnités journalières maladie à partir du 91e jour d’arrêt). Par contre il est toujours possible de se renseigner directement auprès de la CARPIMKO, qui pourra proposer un échelonnement des cotisations dues. Ou si le revenu n’est pas très élevé, il est possible de demander exceptionnellement un dégrèvement, tout en sachant que cette mesure aura inévitablement des répercussions sur les prestations.