La situation est singulière. et surprenante. un peu comme si lors d’une élection législative, le candidat à la députation ne parlait jamais de l’usine du coin qui licencie ou de la marée noire qui pollue les côtes du canton… mais uniquement de ce qui se passe dans les ministères. Vous trouveriez çà  un peu curieux, non ? moi aussi. et pourtant  c’est bien ce qui se passe aujourd’hui à l’occasion  de ces élections aux unions régionales des professions de santé (urps). 

Car mis à part le sniil, aucun syndicat n’a pris le parti de se poser une question somme toute banale : « et chez vous, comment çà se passe ? » etonnant… alors que ces élections urps sont, comme leur nom l’indique, régionales. et que ceux qui seront élus devront travailler à  l’organisation de la santé de leur région.  or que voit-on chez ci, à la Fni ou à l’onsil ?  des prises de position uniquement nationales. pas un mot sur le local. et juste l’apposition du nom de la région sur une phrase déjà toute faite… histoire sans doute de se donner bonne conscience.

Certes, l’enjeu de cette élection est également national, puisque ce scrutin déterminera la représentativité réelle des syndicats. certes, de votre vote seront issus les noms des syndicats qui auront le droit de signer la prochaine convention.  mais… est-ce une raison pour ne s’intéresser qu’à cela ? pour délaisser les régions ? au sniil, on dit non. car ces élections sont historiques : au niveau national, bien sûr, mais aussi régional.

Ainsi, pour la premiere fois, des représentants infirmiers auront leur mot à dire sur tous les projets de santé régionaux… alors que, depuis des décennies, ce privilège était réservé aux seuls médecins !

Alors au sniil, nous avons choisi de vous informer de nos intentions sur les deux tableaux : national et régional. en restant fidèle à notre ligne de conduite : c’est-à-dire en vous laissant la possibilité de vérifier nos dires et sans brandir de menaces. celle du libéral qui n’aurait pas d’autre choix que de devenir salarié par exemple…  comme le font certains autres à tout bout de champ ! et puis pour que vous nous connaissiez encore mieux, nous nous sommes tous dévoilés : sur cette une de journal comme sur notre site sniil.fr sur lequel vous pouvez voir et écouter tous nos candidats.

A vous, maintenant, de vous demander qui sera le mieux à même de Vous représenter au sein de ces assemblées régionales. l’une des organisations syndicales uniquement tournées vers paris ; ou un syndicat qui prouve, par le travail qu’il a réalisé pour ces élections, qu’il est aussi près de vous.  et avec vous.

Il est vrai que pour le sniil, c’est peut-être plus facile que pour les autres. car il est aussi le seul syndicat infirmier libéral présent pour ces élections dans toutes les régions. du coup, le sniil n’a plus  à prouver sa légitimité nationale. il l’est déjà.  au contraire des autres…